Categories : Langage écrit , Lecture

La mosaïque textuelle : un jeu de lecture simple et polyvalent!

05/02/2020 13:00:00

Partager ce contenu

Pour les élèves qui présentent des difficultés en lecture, lire un texte est souvent une expérience pénible et peu stimulante. Faire vivre à ces élèves des expériences positives de lecture devient alors l’un des principaux soucis d’intervention des enseignants et des orthopédagogues. C’est principalement pour répondre à ce besoin que le jeu La mosaïque textuelle a été conçu.

Dans La mosaïque textuelle, les joueurs doivent remettre en ordre des bouts de textes trouvés dans le grenier d’Augustine Lavallée, une femme qui a passé sa vie à enquêter sur des phénomènes étranges. Pour réussir le jeu, l’élève doit s’assurer de bien comprendre chaque passage du texte. Il doit aussi être attentif aux indices de cohésion présents dans le texte, comme les connecteurs et les référents. Le jeu devient ainsi une façon simple et amusante de travailler l’habileté à établir des liens entre les idées d’un texte (macroprocessus). 

Les textes du jeu ont été composés par Annie Bacon, l’une de nos écrivaines jeunesse préférées. Ils abordent toutes sortes de thèmes intrigants et remplis d’humour, comme les patates mutantes, la danse des zombies et la Ligue des jeunes vampires végétariens! 

En plus de piquer la curiosité des enfants, les textes sont gradués en trois niveaux de difficulté, ce qui permet à un orthopédagogue d’utiliser le jeu avec des élèves de tous les niveaux du primaire et de différencier son intervention selon le niveau d’habileté de ses élèves en lecture. 

Par exemple, avec des lecteurs débutants ou en difficulté, l’orthopédagogue peut faire une lecture interactive des textes et demander aux élèves de nommer les indices qui leur permettent de remettre les parties du texte dans l’ordre. Le jeu permet ainsi de travailler les macroprocessus et les processus d’intégration en lecture sans égard aux habiletés de décodage des élèves. 

Le fait que le jeu soit coopératif incite de plus les élèves à verbaliser les stratégies qu’ils utilisent pour comprendre les textes et remettre leurs parties dans l’ordre, ce qui contribue au développement de leurs habiletés métacognitives en lecture. 

Bien qu’il ait été pensé pour l’intervention individuelle ou en sous-groupe, le jeu peut aussi être utilisé en atelier de lecture, en classe ordinaire, en raison de sa simplicité et de la possibilité d’y jouer à un ou plusieurs joueurs. Il s’agit donc d’un outil stimulant et pertinent dans différents contextes d’intervention!

Partager ce contenu

Articles en relation