Categories : Mathématiques

L'apprentissage des concepts mathématiques

25/11/2020 13:00:00

Partager ce contenu

Le document portant sur la progression des apprentissages en mathématiques au primaire (ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, 2009) divise la discipline en cinq champs ou domaines : l’arithmétique, la géométrie, la mesure, la statistique et la probabilité. L’arithmétique est le champ de base, puisque les connaissances qui y sont liées sont réinvesties dans tous les autres champs. Avant la première année du primaire, les enfants s’éveillent à ces champs de différentes façons.

L’éveil aux mathématiques et les concepts mathématiques

Les parents de tout-petits et les intervenants en petite enfance ont tendance à mettre l’accent sur l’apprentissage des nombres et du dénombrement pour favoriser l’éveil aux mathématiques. Cela est une bonne pratique puisque l’arithmétique est à la base de plusieurs connaissances, mais il ne faut pas oublier que les jeunes enfants gagnent aussi à développer leur compréhension de notions mathématiques comme petit et grand, pareil et différent, le plus et le moins à travers différentes tâches d’association, de comparaison, de regroupement, de classement, de régularité et d’estimation (programme préscolaire, 2006).

La compréhension des concepts mathématiques de base s’échelonne tout au long de la petite enfance. Certains liés aux dimensions, comme petit et grand, sont saisis tôt, alors que d’autres concepts comme « il y en a égal » sont encore en apprentissage au début du primaire. Ainsi, il est normal que le développement de la compréhension des concepts mathématiques dépende de la complexité des concepts eux-mêmes.

Les concepts mathématiques et les difficultés de langage

Pour plusieurs enfants présentant des difficultés langagières, comprendre les concepts mathématiques représente un défi de taille, parce que ceux-ci sont associés à un vocabulaire précis. Ils impliquent un aspect verbal, contrairement à des tâches mathématiques comme placer un nombre sur une droite numérique. Pour les enfants présentant des difficultés langagières, avoir un support visuel pour comprendre les concepts mathématiques est encore plus aidant que pour les autres enfants.

En ce sens, une revue systématique de 20 études sur les difficultés mathématiques d’enfants de 4 à 14 ans présentant un trouble développemental du langage (TDL) a été publiée (Cross, Archibald et Joanisse, 2018). Il en ressort que ces enfants ont des difficultés marquées plus spécifiquement dans les tâches faisant davantage appel au langage. Cette recherche appuie ainsi l’idée que ce sont peut-être d’abord les difficultés langagières des enfants ayant un TDL qui entrainent leurs difficultés en mathématiques et non leur profil cognitif. 

En résumé

La compréhension des concepts mathématiques est essentielle à la réussite éducative en mathématiques. Cette habileté se développe progressivement au cours de la petite enfance et se poursuit tout au long du parcours scolaire. Les enfants présentant des difficultés de langage rencontrent souvent des difficultés en mathématiques. Les concepts mathématiques leur donnent particulièrement de fil à retordre parce qu’ils sont associés à des mots, donc à un vocabulaire spécifique.

Références

Cross, A. M., Archibald, L. et Joanisse, M. F. (2018). Mathematical Abilities in Children with Developmental Language Disorder. Language, Speech, and Hearing Services in Schools.

Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (2009). Progression des apprentissages. Mathématique. Primaire. Québec : Gouvernement du Québec.  

Ministère de l’Éducation du Québec (2006). Programme de formation de l’école québécoise. Éducation préscolaire, enseignement primaire. Québec : Gouvernement du Québec.

Droit d’auteur : Natalia Radaeva / 123RF Banque d’images

Partager ce contenu

Articles en relation