Categories : Langage écrit

La littératie chez les enfants

13/02/2019 19:00:00

Partager ce contenu

La littératie et son importance

Le mot littératie[1] découle de la traduction du terme anglo-saxon literacy. Il a fait son apparition dans les années 1980, mais ce n’est qu’au milieu des années 1990 que son utilisation s’est répandue mondialement (Collette, 2013; Hébert et Lépine, 2013).

Souvent associée à la lecture et à l’écriture, la littératie est actuellement conçue de manière plus large. Dans la francophonie, elle correspond à un ensemble d’attitudes, de connaissances, d’habiletés et de compétences liées à l’appropriation de la culture de l’écrit, qui contribuent au développement du plein potentiel de chacun (Hébert et Lépine, 2013).

Selon Lacelle, Lafontaine, Moreau et Laroui (2016), la littératie se définit par la capacité d’une personne, d’un milieu et d’une communauté à comprendre et à communiquer de l’information par le langage sur différents supports (voix, corps, imprimé ou numérique) pour participer activement à la société dans divers contextes. L’utilisation du langage renvoie ici à la communication dans toutes les modalités, qu’elle soit orale, écrite, en gestes, en images ou même multimodale. Par ailleurs, la possibilité de développer des compétences en littératie ne repose pas sur les caractéristiques propres à une personne, mais relève plutôt d’une responsabilité collective. En ce sens, les milieux et la communauté ont un certain «pouvoir d’agir» sur la littératie des individus.

Dans une société de surabondance d’information, les compétences en littératie permettent à tout un chacun d’apprendre, de participer et de s’adapter à la vie sociale, économique, culturelle et citoyenne (Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture [UNESCO], 2017). D’ailleurs, les personnes ayant un faible niveau de littératie sont plus exposées au chômage, à la pauvreté et à l’exclusion sociale. Leur santé est également dite plus «à risque» (Organisation pour la coopération et le développement économiques [OCDE], 2016). Il importe donc de se préoccuper du développement de la littératie chez tous les enfants, incluant ceux qui ont des besoins particuliers.

Quelques pistes pour aider les enfants à développer leur littératie

L’acquisition de la littératie commence très tôt avec l’apprentissage du langage, et se poursuit avec l’émergence de l’écrit et avec l’apprentissage formel de la lecture et de l’écriture (Réseau canadien de recherche sur le langage et l’alphabétisation, 2009). La littératie est vu comme un continuum de niveaux de compétences, allant de faible à élevée. Ainsi, dès la naissance de l’enfant, il est important de lui fournir des occasions de développer ses compétences en littératie en lui offrant un environnement qui stimule à la fois le langage oral et écrit, deux composantes interreliées.

À l’école, les interventions pédagogiques des enseignants peuvent cibler différentes composantes selon le niveau, les besoins des élèves et les objectifs pédagogiques (Browder et coll., 2009). Par exemple, pour les élèves présentant de grandes difficultés d’apprentissage ou pour les non-lecteurs, les interventions peuvent viser, dans un premier temps, à améliorer l’accès à l’écrit. Pour ce faire, elles peuvent s’appuyer sur l’utilisation ou la création de livres adaptés, mettre à contribution un lecteur (p. ex., un enseignant, un membre de la famille, des pairs) ou exploiter des technologies qui permettent de découvrir le texte (p. ex., un iPad, un livre audio, un tableau interactif). Parallèlement, avec cette clientèle, il est pertinent de lire à haute voix et de favoriser la compréhension orale, notamment par la lecture partagée.

Pour ceux qui sont parvenus au développement formel de la lecture et de l’écriture, le Réseau canadien de recherche sur le langage et l’alphabétisation (2009) souligne l’importance de l’enseignement explicite des correspondances entre les lettres et les sons, qui passe par l’enseignement de la conscience phonologique et phonémique et du principe alphabétique (voulant que les lettres représentent des sons). À ce moment, l’enrichissement du vocabulaire est crucial afin de favoriser l’identification des mots et l’accès à leur sens. Cela peut se faire de façon implicite, par la lecture à haute voix aux élèves, ou de manière explicite. En même temps que les enfants apprennent à lire, ils apprennent aussi à écrire; ces apprentissages sont indissociables.

En résumé, la littératie englobe plusieurs habiletés liées à l’oral, à la lecture et à l’écrit, qui se situent sur un continuum de développement. La lecture de livres est l’activité par excellence pour favoriser l’acquisition de la littératie, car elle permet de toucher à plusieurs de ses composantes, peu importe le niveau des enfants.

Références

Browder, D., Gibbs, S., Ahlgrim-Delzell, L., Courtade, G. R., Mraz, M. et Flowers, C. (2009). Literacy for students with severe developmental disabilities: what should we teach and what should we hope to achieve? Remedial and Special Education, 30(5), 269-282.

Collette, K. (2013). Introduction: la littératie ou les lire-écrire sous l’angle de leurs pluralités et de leurs complexités socioculturelles, de leurs conditions d’exercice et des critiques sociétales qui en émanent. Globe, Revue internationale d’études québécoises, 16(1), 13-24. doi: 10.7202/1018175ar

Hébert, M. et Lépine, M. (2013). De l’intérêt de la notion de littératie en francophonie: un état des lieux en sciences de l’éducation. Globe, Revue internationale d’études québécoises, 16(1), 25-43. doi: 10.7202/1018176ar

Lacelle, N., Lafontaine, L., Moreau, A. C. et Laroui, R. (2016). Définition de la littératie. Repéré le 2 octobre 2017 à http://www.ctreq.qc.ca/un-reseau-propose-une-definition-de-la-litteratie/

Organisation pour la coopération et le développement économiques [OCDE]. (2016). L’importance des compétences. Nouveaux résultats de l’évaluation des compétences des adultes. Études de l’OCDE sur les compétences. Paris: Éditions OCDE.

Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture [UNESCO]. (2017). Alphabétisme et numératie dans une perspective d’apprentissage tout au long de la vie. Allemagne: Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL).

Réseau canadien de recherche sur le langage et l’alphabétisation. (2009). Pour un enseignement efficace de la lecture et écriture: une trousse d'intervention appuyée par la recherche. Réseau canadien de recherche sur le langage et l’alphabétisation.


[1] En français, l’orthographe «littératie» est la plus fréquente, mais «littéracie» est aussi utilisée.

Droit d'auteur : Nagy-Bagoly Ilona / 123RF Banque d'images

Partager ce contenu