Categories : Pédagogie

Comment les troubles de comportement et les difficultés d'apprentissage sont-ils liés?

03/03/2021 13:00:00

Partager ce contenu

Les élèves ayant des troubles de comportement (TC) ainsi que les élèves ayant des difficultés d’apprentissage ont plusieurs caractéristiques communes: des résultats scolaires plus faibles que leurs camarades, une faible motivation ainsi que des difficultés liées aux habiletés de base en lecture et en mathématiques (Morgan, Farkas, Tufis et Sperling, 2008). À plus long terme, les difficultés d’apprentissage et de comportement constituent deux facteurs prédictifs du décrochage scolaire et d’autres problèmes à l’âge adulte.

Par ailleurs, de nombreux élèves ont à la fois des difficultés d’apprentissage et un trouble de comportement. Cette cooccurrence est préoccupante pour les enseignants et les professionnels scolaires qui accompagnent ces élèves, mais aussi pour l’ensemble de la société, notamment dans l’objectif de limiter le décrochage scolaire et ses impacts.

Qu’entend-on par trouble de comportement et difficultés d’apprentissage?

De plus en plus d’élèves font preuve d’indiscipline, de provocation, d’absentéisme scolaire, de comportements dangereux comme la consommation d’alcool ou de drogues, ou encore de désintérêt envers les tâches (Lacroix et Potvin, 2009). Pour de nombreux élèves, ces manifestations sont passagères et se règlent rapidement lorsque des interventions adéquates et en temps opportun sont mises en place. Mais pour ceux ayant un TC, ces manifestations persistent dans le temps, malgré les interventions mises en place. Le trouble de comportement peut avoir un impact important sur le cheminement scolaire, mais également dans les différentes sphères de vie de l’élève.

Les difficultés d’apprentissage, quant à elles, se caractérisent par des retards temporaires relatifs aux apprentissages ou au langage et qui pourraient se résorber à la suite d’une intervention spécifique et intensive. Elles peuvent être le résultat du contexte socioéconomique ou d’autres troubles préexistants, comme le trouble du spectre de l’autisme. On les distingue des troubles d’apprentissage, qui sont des troubles d’origine neurologique persistants et permanents. Dans ce billet, il n’est pas question de ces troubles, même s’ils peuvent aussi coexister avec des troubles de comportement.

Pourquoi les élèves ayant des troubles de comportement ont-ils souvent des difficultés d’apprentissage?

La cooccurrence des difficultés d’apprentissage et des troubles de comportement est bien documentée par la recherche. Cependant, il n’a pas été possible, jusqu’à maintenant, d’établir un lien de causalité direct entre ces deux concepts. Quatre modèles explicatifs ont été proposés dans la littérature:

  • Le premier modèle veut que les difficultés d’apprentissage mènent aux troubles de comportement. Cela semble particulièrement vrai pour les troubles de comportement intériorisés, tels que la dépression ou l’anxiété (Garwood, Varghese et Vernon-Feagans, 2017).
  • Le deuxième modèle présente l’inverse, c’est-à-dire que les troubles de comportement entraineraient des difficultés d’apprentissage, notamment en raison des comportements dérangeants menant à de nombreux retraits de la classe (Hurry, Flouri et Sylva, 2018).
  • Le troisième modèle suggère que les difficultés d’apprentissage et les troubles de comportement sont deux conséquences de variables externes (Horbach, Mayer, Scharke, Heim et Günther, 2020). Par exemple, un élève ayant un trouble déficitaire de l’attention pourrait rencontrer des difficultés d’apprentissage et de comportement liés à ce trouble neurologique.
  • Le dernier modèle, celui des cascades développementales, explique comment certains déficits cognitifs, lorsqu’ils entrent en interaction avec l’environnement, peuvent déclencher un ensemble de dysfonctionnements dans différentes sphères (Moilanen, Shaw et Maxwell, 2010). Ainsi, peu importe l’origine des difficultés, celles-ci s’influencent de façon mutuelle.

Comment soutenir un élève ayant des troubles de comportement dans ses apprentissages?

Selon le modèle des cascades développementales, les besoins de certains élèves concernent à la fois les troubles de comportement et les difficultés d’apprentissage. Malheureusement, les interventions strictement comportementales ne permettent pas de résorber les effets de ces cascades sur l’apprentissage (Nelson, Stage, Epstein et Pierce, 2005).

Il existe actuellement peu de connaissances sur les interventions pédagogiques probantes auprès des élèves ayant des troubles de comportement. Différentes approches expérimentales ont tout de même démontré des résultats intéressants. Le point commun de l’ensemble de ces approches semble reposer sur la mise en place d’un contexte d’apprentissage engageant pour l’élève. Par exemple, le tutorat par les pairs apparait comme une pratique particulièrement prometteuse (Dunn, Shelnut, Ryan et Katsiyannis, 2017).

Par ailleurs, il est possible de dépister dès le début de leur scolarité les élèves à risque de développer des difficultés d’apprentissage ou un trouble du comportement (Montague, Enders et Castro, 2005). Tout au long de son parcours scolaire, l’élève ayant un TC accumule un bagage croissant d’expériences négatives à l’école. Il est donc souhaitable d’intervenir rapidement plutôt que d’attendre qu’il vive une grande quantité d’échecs scolaires qui pourraient renforcer ses sentiments négatifs vis-à-vis de l’école.

Enfin, la façon dont les enseignants et les intervenants perçoivent les élèves TC joue également un rôle primordial dans la réussite de ces derniers. Greene (2014) propose d’interpréter les manifestations du trouble du comportement comme une incapacité à satisfaire les attentes en raison de difficultés cognitives spécifiques. La rééducation des fonctions exécutives et attentionnelles devient alors une piste d’intervention fort intéressante. En restructurant de façon consciente ses perceptions, l’adulte se donne la chance d’accompagner ces élèves dans leur chemin vers la réussite scolaire et sociale.

Références

Dunn, M. E., Shelnut, J., Ryan, J. B. et Katsiyannis, A. (2017). A Systematic Review of Peer-Mediated Interventions on the Academic Achievement of Students with Emotional/Behavioral Disorders. Education and Treatment of Children, 40(4), 497‑524. 10.1353/etc.2017.0022

Garwood, J. D., Varghese, C. et Vernon-Feagans, L. (2017). Internalizing behaviors and hyperactivity/inattention: Consequences for young struggling readers, and especially boys. Journal of Early Intervention, 39(3), 218‑235. 10.1177/1053815117706524

Greene, R. (2014). Lost at school: Why our kids with behavioral challenges are falling through the cracks and how we can help them. New York, NY: Scribner.

Horbach, J., Mayer, A., Scharke, W., Heim, S. et Günther, T. (2020). Development of Behavior Problems in Children with and without Specific Learning Disorders in Reading and Spelling from Kindergarten to Fifth Grade. Scientific Studies of Reading, 24(1), 57‑71. 10.1080/10888438.2019.1641504

Hurry, J., Flouri, E. et Sylva, K. (2018). Literacy Difficulties and Emotional and Behavior Disorders: Causes and Consequences. Journal of Education for Students Placed at Risk (JESPAR), 23(3), 259‑279. 10.1080/10824669.2018.1482748

Lacroix, M.-È. et Potvin, P. (2009). Les comportements perturbateurs à l’école: mieux les connaître pour mieux intervenir. Réseau d’information pour la réussite éducative. http://rire.ctreq.qc.ca/les-comportements-perturbateurs-a-l%E2%80%99ecole-mieux-les-connaitre-pour-mieux-intervenir-version-integrale/#page

Moilanen, K. L., Shaw, D. S. et Maxwell, K. L. (2010). Developmental cascades: Externalizing, internalizing, and academic competence from middle childhood to early adolescence. Development and Psychopathology, 22(3), 635‑653. 10.1017/S0954579410000337

Montague, M., Enders, C. et Castro, M. (2005). Academic and Behavioral Outcomes for Students at Risk for Emotional and Behavioral Disorders. Behavioral Disorders, 31(1), 84‑94. 10.1177/019874290503100106

Morgan, P. L., Farkas, G., Tufis, P. A. et Sperling, R. A. (2008). Are Reading and Behavior Problems Risk Factors for Each Other? Journal of Learning Disabilities, 41(5), 417‑436. 10.1177/0022219408321123

Nelson, J. R., Stage, S. A., Epstein, M. H. et Pierce, C. D. (2005). Effects of a Prereading Intervention on the Literacy and Social Skills of Children. Exceptional Children, 72(1), 29‑45. 10.1177/001440290507200102

Droit d'auteur : Iakov Filimonov / 123RF Banque d'images

Partager ce contenu

Articles en relation